Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Joie de vivre

Joie des mots qui galopent sur le clavier joie de cette cantate qui tape en rythme désaccordé sur le clavier joie d'un espoir renaissant qui m'en-trouve la vie la vie V I E je voudrais pouvoir crier ma joie mais mon corps est trop las pour le faire alors je pointe des kilomètres de mots ceux qui chantent dans ma tête joie vivre joie de vivre vivre joie vivre dans la joie je décline ces deux mots sur tous les rythmes et à toute vitesse pour le plaisir de me sentir vivante mon corps ne peut encore pas exprimer cette joie il est rétif il est blessé à mains endroits alors je chante en espérant que mon chant sera entendu autour de moi sera entendu de ceux qui m'approchent et de ceux qui me lisent.

Commentaires

  • Sache le bien mon amie Élisa, il n'y a pas un seul point de lettre, de matière, de douleur et de souffrance sur cette planète qui n'ait sa raison d'être. Nos existences traduisent un singulier mélange d'ombre et de lumière, d'inquiétude et de curiosité, de colère et d'émotion, puis la compréhension se fait soudain plus douce, inattendue comme une promesse d'affranchissement, tout ceci est question de liberté ...

    Je vous embraze les filles ….

    Pat ♫♫♫♥♥♥

  • vivre - joie - chant , des mots qui s'apparentent avec espoir, qui apaisent la souffrance. Courage Babette , je sais que tu en as ; je tiens Alain au courant de tes messages . Il va rentrer le weekend prochain et c'est lui qui t'écrira.Que la lumière de l'Etoile de Noël éclaire ton chemin de Vie. Je t'embrasse. BB.

  • merci elisa de ta si belle cantate.je suis heureuse de t 'entendre chanter la JOIE.aujourd'hui tout particulièrement ' anniversaire du départ de mon denis) ton chant a adouci ma peine.merci à toi.il est formidable de se dire que même au fond de tonlit d 'hopital tu es capable de donner autant .merci à toi petite elisa.je t 'embrasse naik

  • courage Elisabeth je sais que l'on ne peut pas se mettre à ta place, cette souffrance est tienne mais sache que je, que nous pensons tous très fort à toi et que si nous pouvions nous prendrions tous un petit peu de cette douleur pour te soulager et t'aider à passer ce cap difficile, tiens bon nous sommes à tes côtés la main dans la main et dans tes mains pour t'insufler la force de rester avec nous je t'embrasse très fort

  • La vie normale se chante peu. Nos joies et nos peine nous inspirent beaucoup plus. Les chants de joie sont partage. Les chants de peine sont médicaments.
    Alors chante tes médicaments, chante tes messages, nous les recevons. Je connaissais le cri de la muette, connaitre le chant de la mutique est comme le chant de la musique, une mélodie enchanteresse, une ballade pour gens qui s'aiment, une berceuse pour les insomniaques. Bref, c'est a entendre, à écouter, à ingérer.
    Que nos messages soient des téléskis sur les pentes glissantes de tes difficultés. Bises. Théo

  • Coucou Elisa
    Je connaissais "L'hymne à la joie" qui est d'ailleurs devenu l'hymne européen.
    Mais toi tu viens d'écrire une nouvelle version tout aussi belle et qui est un beau cadeau de Noel pour ce monde ou l'on passe si longtemps à se plaindre et râler pour des bricoles sans importance.
    Merci pour ta force que tu nous fait partager et "tiens bon la barre et tiens bon le vent!" en te rappelant ton bateau de Pen Bron....

Écrire un commentaire

Optionnel